Retour à l'accueil

         



Quelques réflexions entendues et lues par-ci, par là...


A propos de l'inauguration de l'exposition Brésil Indien - Les arts des Amérindiens du Brésil au Grand Palais (23/3/05)

- Brinde branco - Só deu cara pálida na inauguração, esta semana, no Grand Palais, em Paris, da exposição ''A arte dos ameríndios''. Nem um só índio, dos poucos que nos restam, foi convidado para o evento, que integra o Ano do Brasil na França. - Os colonizadores beberam toda a champanhe sozinhos. - Boechat, JB Online

- Enquanto Paris se regosija com o "esplendor" passado dos índios, Índios brasileiros, nesse momento, morrem de fome em suas aldeias, sufocados numa política perversa de descaso e desrespeito por suas existências... - R

- Une autre urne que les commissaires surnomment "bibendum Michelin" de l'île de Marajó est faite de sortes de boudins (1400-1700 après J.-C.). - LF

- Je vous demande seulement d'avoir une pensée pour tous les indiens au moment où vous rentrez... - G

- Fui ver, faz alguns dias, a exposiçao Brésil Indien no Grand Palais. Tenho que reconhecer, a mostra esta linda. Mas fiquei profundamente incomodada em ver quem é o mecenas que esta substituindo o Banco Santos, leia-se AREVA. - L

A propos de la présentation de l'Année du Brésil au Midem (25/1/05) - voir actualités

- Sem dar nome aos bois...a escolha dos artistas presentes no France-Brésil parece mais uma "ação entre amigos" - L

- Il va y avoir tellement d'artistes qui vont passer par la France cette année, que cela entraînera un effet boomerang sur toute l'Europe, où les artistes vont tourner pour rentabiliser leur voyage !!! - P

- C´est bien ça qui est dommage, le communicationnisme, le journalisme bidon rapporté à de ´la com´ sans fond... on reproduit des expressions vides de sens ("plaisir, joyeux, formidable, ils sont fous ces brésiliens..."). Et ces responsables qui nous livrent leur pensée sur la jeunesse brésilienne... que des chercheurs dans le domaine seraient bien ennuyés d´avoir à livrer. - H.

- ... c'est encore un dossier de presse repris par des journalistes "copier/coller". Et ils sont de plus en plus nombreux. Comme il y a de moins en moins de gens que connaissent les sujets sur lesquels ils écrivent on voit partout que les textes conçus par les attachées sont repris mot à mot dans les journaux et les sites web, malheureusement - L.

- Heureusement que dans tout festival, année de ... ou autre manifestation organisée entre états , il y a une partie "off". La partie "off" sera celle des diverses manifestations organisées par les assoc culturelles locales en France, les initiatives personnelles, et les projets initiés par des artistes même depuis le Brésil, qu'ils soient dans les domaines musicaux ou autres formes d'expression.
Cela n'enlève rien à la qualité des initiatives et déclarations officielles, toujours pompeuses, infatuées, et faites pour lancer des bases, quitte à, parfois aider "les copains" (vieille histoire).
L'officiel est donc là, les sous sont déjà attribués, il reste aux pauvres à s'exprimer, sans argent ou avec très peu, et ça donne souvent une fraîcheur que les autres n'ont plus depuis des lustres.
Il y aura, même officiellement, des initiatives intéressantes en concerts organisés fin mars à la Cité de la musique à Paris, avec des artistes rarissimes comme Riachão, et des Banda Cabaçal dos irmãos Aniceto, groupe populaire caipira de l'intérieur de l'intérieur du Nordeste. Passionnant!
Il faudra aller voir aussi en banlieue parisienne où les salles sont moins chères et les billets itou, et où se produiront des inconnus ici pour le grand nombre, mais de grande qualité.
Carlinois Brown animera avec un trio eletrico les plages de la Cote d'Azur , c'est l'image. Gil et Caetano animeront le bal du 14 juillet à la Bastille, têtes d'affiche nécessaires, le problème c'est qu'ils prennent une grande partie du budget (s'il y en a), laissant des miettes aux autres...
Enfin, Paris Plage cet été s'appelera Paris Rio et sera aux couleurs Vert et Jaune. Sera qu'il y aura aussi les garotos e garotas de praia qui peuplent les plages du Brésil???? Attention aux émeutes, et finalement aux mariages et unions entre nos deux pays... - P

- Puis-je me permettre quelques commentaires scélérats sur les textes et interviews:
"Les deux commissariats ont travaillé ensemble pour aider les artistes moins connus, qui normalement ne seraient pas invités, à venir", renchérit André Midani, commissaire pour le Brésil. - Merci d´avoir invité Gilberto Gil, Lenine, Carlinhos Brown, ... qui tournent depuis des années en Europe.
"Le mangue-beat mélange rock, heavy metal, hip-hop et musiques traditionnelles afro-brésiliennes. Un genre populaire chez les jeunes, sensibles à ses aspirations sociales." - dans l´afro-brésilien on ne voit pas le côté caboclo, pernamboucain... et il ne s´agit pas de mélanger chez les brésilien mais plutôt de "manger" les styles pour donner naissance à du neuf... c´est un acte de création le mangue-beat !
"Un genre populaire chez les jeunes..." on croirait entendre Raffarin ! Quels jeunes écoutent du mangue-beat ? De quels "jeunes" parle-t-on, de quel âge à quel âge, quelle région du Brésil... les "jeunes" de Santa Catarina écoutent-ils Chico Science ?
"les jeunes, sensibles à ses aspirations sociales".... je rêve! Les gens écoutent de la musique parce qu´elle leur plaît, pour leur poésie... qui peut être également politique... mais alors le coup des aspirations sociales...
"Depuis les débuts de la bossa-nova, à la fin des années 50, la musique brésilienne était dans les mains d'artistes issus de la classe moyenne qui avaient un discours militant. Aujourd'hui, cela a changé: les Noirs, les gens issus des favelas s'expriment directement par la musique", souligne M. Midani. - Alors il y avait la classe moyenne avec la bossa et puis après les favelados ! Et les autres styles de musiques ? Et tous les nordestinos qui ont démarré tout en bas du style Tom Zé ??? Je crois que ce genre de discours éllipse que les favelas étaient moins un problème dans les années 50 que maintenant...
"Aujourd´hui les noirs s'expriment directement par la musique"... ils n´ont pas attendu l´année France-Brésil pour cela... incroyable ces propos.
"C'est pareil en France, d'une certaine manière: la chanson engagée a disparu alors que le rap des banlieues apparaissait", ajoute M.Chougnet, qui insiste sur la notion de découverte et de surprise. - C´est surtout l´engagement qui a disparu... et les banlieues qui ont grandi... le tout sous influence culturelle mondiale etasunisienne (rap)

L'Année du Brésil sera-t-elle un événement? (17/2/05) - voir l'agenda

- Par curiosité informative, viennent de s'ouvrir depuis quelques mois pas moins de 5 boutiques que j'ai découvertes au gré de mes promenades à Paris, qui vendent des produits brésiliens, qui ont transformé leurs vitrines pour profiter de l'effet Brésil. - P

- Mais l'Année du Brésil en France va raporter beaucoup, mais combien au Brésil?
Les Tee-shirt sont faits en Asie, combien d'argent revient au Brésil sur un spectacle a 10 Euros ???
Je peux te répondre... Les Tee-shirts sont fabriqués en Asie pour payer l'Année de la Chine qui s'est déroulé en 2004 (je rigole)
Plus sérieusement on pourrait poser la question dans l'autre sens .:. pour l'année de la France au Brésil sur un spectacle a 10 reais combien va revenir à la France? Mais est ce bien important ? - P et F

- Que va-t-il revenir à la France est une bonne question ?
Pour répondre clairement et complètement à cet aspect des choses, il est bon de savoir qu'en ce qui concerne l'année du Brésil en France, la plus grande partie des frais est prise en charge par la France (ministères ), ou via les institutions culturelles : musée du Louvre ( les indiens au temps de Marie de Medicis ), Cité de la Musique ( histoire de la MPB), Musée Dapper ( relations Afrique Brésil ), Musée du Jeu de Paume ( Pierre Verger photographe ), rétrospective de l'oeuvre de Arturo Bispo do Rosário à la Halle St Pierre ( Montmartre ) les Indiens au Grand Palais, etc., etc ., et aussi par les Conseils Généraux et autres pouvoirs des régions. Même certains spectacles comme la venue d'artistes comme Marcelo D2, Dudu Nobre, Maria Rita, Djavan, Riachão et d'autres artstes du Nordeste, Lenine et l'Orchestre National de France etc., etc. sont pris en charge ou quasi par les institutions officielles. Les défilés de trio elétrico de Carlinhos Brown sur la Côte d'Azur cet été par les différentes régions concernées ( PACA, et autres ) - P

- Oui, je pense que ce sera "L'EVENEMENT " de l'année, ce ne sera pas qu'un événement en plus!! Quand on aura Paris et plein d'endroits en France qui tourneront au vert et jaune, je pense qu'on pourra parler d'événement! Quand le phénomène touristique de Paris Plage s'appelera cette année Paris Rio, aux couleurs du Brésil et que la capitale - cidade luz se montrera au monde avec les couleurs du Bresil, oui, on parlera d'événement. Cela n'a pas été le cas de la Chine. Quand la Tour Eiffel, se coloriera de vert et jaune, oui, on parlera d'événement!! Quand il y aura un défilé d'escola d samba sur les Champs, quand le Brésil fera entendre sa voix le jour de la fête de la Musique à travers ses grands représentants, oui , ce sera l'événement;
Quand des centaines et des centaines ( ce qui n'a pas été le cas de la Chine ) d'associations et de particuliers montreront leur ou leurs arts et leur créativité, oui, on parlera d'événement de l'année ; - P

- De toutes façons, si le Brésil avait dépensé beaucoup d'argent pour des expos, il y aurait toujours eu quelqu'un pour réclamer et dire : Cet argent aurait pu servir à d'autres choses plus importantes, rappelles -toi la discussion il y a peu de temps au sujet d'un avion acheté trop cher !!! - P

- J'aimerais beaucoup être en France pour pouvoir participer de cette grande "fête", pour pouvoir regarder les couleurs de mon pays, les bien aimées verte et jaune "estampadas" dans Paris, dans la Tour Eiffel (quelle émotion!), dans les T-Shirts des gens. Je serais très fière de voir mon pays être si bien presenté en France, un pays qui est aussi très fascinant. - F

- Même pour l'examen d'admission au Collège des Diplomates, L'Itamarati, le français n'est plus obligatoire. Le président Fernando Henrique avait commencé inexplicablement ce travail d'élimination du français des cursus, lui qui était très attaché à la France et à la pensée française; et Lula a complété le travail, inexplicablement aussi, après tant de contacts avec des intellectuels et hommes politiques français tels que Jospin, Bertrand Delanoë, Touraine, Chirac et d'autres. Vive (ou veuve?) l'Année du Brésil en France et vice-versa! - L

- Financer avec l´argent public un show de G.Gil et D. Mercury est d´une grande bêtise. Je suis d´accord qu´un artiste comme Tom Zé est difficile à "vendre" pour un grand public, mais il y a une marge entre artiste grand public et artiste "trop intellectuel"... Et il y a beaucoup d´artistes de MPB capables d´enflammer un public...
Gilberto Gil, si tu m´entends, troca D. Mercury e I. Sangalo por Alceu Valença, Zé Ramalho ou Geraldo Azevedo !!!! Décidément, une bien mauvaise idée de laisser la culture à des ministères et consulats. Il faut faire et organiser les choses nous mêmes. Quand ils veulent faire quelque chose, ils pourrissent tout. Vive les SESC courageux, véritables promoteurs de la culture brésilienne. Importons les SESC en Europe ! - H

Carreau du Temple - Avião da alegria - Não serão mais 500, mas apenas 100 sambistas, de Portela, Império e Mangueira, que vão ao Carreau du Temple, em Paris, no final de agosto. Não havia passagens suficientes para a multidão no grande trem da alegria que é o ano Brasil na França. - O Globo, 20/5/05

- É que André Midani, comissário-geral do Ano do Brasil na França, avisou que, por falta de dinheiro, ficaria adiado sine die a inauguração do Espaço Brasil em Paris. Seria 17 de junho. - L

- A decisão ameaçava as apresentações de bambas como Monarco, Nelson Sargento, Teresa Cristina e o grupo Nó em Pingo D'Água. Como os convites foram feitos por Antônio Grassi, teve gente que viu nisso algum tipo de cisma entre a equipe do ministro Gil e o diretor da Funarte. - L

Divers

- Sem muita esperança, enviei um projeto para o Ministério da Cultura , visando participar da programação do ano do Brasil na França em 2005. Hoje uma carta altamente diplomatica, literalmente, depois de uma série de elogios, me negou o pedido. Dentre outras alegações a de que haviam muitos projetos semelhantes.
Eu vou aguardar o MEC, democraticamente, divulgar a relação dos projetos aprovados, que eu quero conferir quantos projetos da região Norte e com propósito semelhante ao meu foram aprovados.
Enquanto essa relação não sair , vou ficar com as minhas próprias desconfianças, de que:
- minhas chances diminuiram porque eu sou preta , mas não sou Gil.
- a representação brasileira no evento será elitista, a julgar pelas declarações da senhora Lili Marinho, que fara parte da organização do evento. O meu livro, embora bilingue e registrando a relação franco-brasileira no Norte do País, não vai ser lançado na França, mas o dela, sobre seu relacionamento com Roberto Marinho, possivelmente vai estar lá. - V

- Conflito de interesses - A Comissão de Ética Pública da Presidência da República recomendou a Gilberto Gil que não faça shows em Paris, por ocasião dos festejos do Ano do Brasil na França, em curso. O ministro pretendia cantar num espetáculo patrocinado pelo Grupo Pão de Açúcar, que faz uso de incentivos fiscais na área da cultura. - Boechat, JB online, 21/04