Retour à l'accueil

         
Chaussures



Reconnue par son excellente qualité, l'industrie brésilienne de chaussures est née de l'expérience des immigrés italiens et allemands. Grâce à un développement rapide, l'industrie fait ses premières exportations lors de la Première Guerre Mondiale: un lot de guêtres pour les soldats .

Le Brésil est aujourd'hui le troisième producteur mondial de chaussures. Avec des ventes annuelles autour de 550 millions de pairs et une production très diversifiée comprennant, entre autres, la gamme enfants, des sandales en plastique et des chaussures sportives comme les tennis et les chaussures de footbal; les vedettes de l'industrie sont les chaussures féminines en cuir, avec un haut niveau de compétitivité. Sixième produit de la liste d'exportations, les chaussures brésiliennes connaissent le succès dans plus de 70 pays. Ses plus grands acheteurs sont les Etats Unis, le Royaume Uni, l'Argentine et le Canada.

Composants pour Chaussures


Le secteur de composants est fondamental au développement de toute la chaîne de production de la chaussure, car c'est dans l'industrie des composants que se développent les nouvelles techniques et l'emploi de nouveaux matériels. Elle investit dans la recherche de nouvelles options de production à l'extérieur, principalement en Europe, contribuant par là de manière significative aux résultats positifs de l'industrie de chaussures brésilienne.

Le Brésil produit plus de 800 composants chimiques, métalliques et textiles, les emballages, les talons, les semelles,, les lacets, les semelles intérieures et les synthètiques. Ces produits ont poussé la production brésilienne de chaussures à 550 millions de paires en 1999, en plaçant le Brésil à la troisième place dans le monde. Aujourd'hui, plus de 70 pays en Asie, Amérique Latine, Amérique du Nord et en Europe achètent la production brésilienne.

Suivant l'exemple d'autres pôles producteurs importants dans le monde, le secteur de composants de chaussures s'appuie sur une participation significative de petites et moyennes entreprises, lesquelles livrent au marché extérieur une immense variété de produits de très bonne qualité.


Do boi ao sapato

No matadouro, a pele é separada da carne do boi. Depois os pêlos são retirados e a peça é dividida entre a "flor", a parte de cima do couro, mais nobre, e a "raspa", a parte inferior. A primeira é material para bolsas, sapatos finos e móveis. A segunda servirá para fabricar forro de móveis e sapatos de camurça, além de luvas, aventais e outras peças de vestuário de segurança.


- ABICALÇADOS - Associação Brasileira das Indústrias de Calçados
- ASSINTECAL - Associação Brasileira de Empresas de Componentes para Couro, Calçados e Artefatos
- ABECA - Associação Brasileira dos Estilistas de Calçados e Afins
- CICB - Centro das Indústrias de Curtumes do Brasil
- IBTeC - Instituto Brasileiro de Tecnologia do Couro,Calçados e Artefatos
- ABLAC - Associação Brasileira de Lojistas e Artefatos de Calçados


Retour à l'accueil