Retour à l'accueil


Maculelê


Maculelê, la danse des bâtons


Le Maculelê était commun aux fêtes de Nossa Senhora da Purificação ( 2 février )

On ne connaît pas vraiment l'origine du Maculelê, les gens affirment qu'il vient d'Afrique avec les esclaves envoyés au Brésil et qu'il a été mélangé avec la culture des indigènes Brésiliens. Pour se protéger des coups de fouet les nègres ce défendaient avec des bouts de bois et des machettes, en esquivant avec le corps comme une danse.

Avec le temps et la mort des personnes qui pratiquaient le Maculelê, cette danse a été oubliée durant beaucoup d'années dans les fêtes de Santo Amaro. C'est en 1943, que Paulinio Aluísio de Andrade, connu comme "Popo do Maculelê" qui a réuni des gens de sa famille et des amis pour leur apprendre la danse du Maculelê. C'est comme ça qu'il a formé un club, connu sous le nom de "Conjunto de Maculelê de Santo Amaro".

Les années 60, beaucoup d'élèves de Bimba apprirent la danse du Maculelê et ont aidé à le faire connaître partout au Brésil. Aujourd'hui, le Maculelê est incorporé a la capoeira.

Presque dans tous les baptêmes on peut apprécier les représentations de Maculelê . Parfois hommes et femmes avec les corps peints, et quelquefois avec des machettes, et même des gens qui crachent du feu.



Maculelê Maculalá

            Obê obê Obá obá
            Eu sou batuqueiro de Aruanda
            Eu vim batucar nesse lugar
            Eu salvo esse povo de Bahia
            Peço licensa pra dançar
            Eu trago a espada do guerreiro
            e a branca bandeira de Oxalá
            No peito a estrela radiante
            e o grito de paz dos Orixas