Retour à l'accueil

                  
Les Agtocarburants

  

« Il y a de l'essence dans toute matière végétale qui peut être fermentée »
(Henry Ford, en 1906)

« L'usage des huiles végétales comme carburant automobile est aujourd'hui insignifiant.
Mais à l'avenir, ces huiles pourraient devenir aussi importantes que le pétrole ou le charbon aujourd'hui »

(Rudolf Diesel, en 1912).

  

Les agrocarburants sont des combustibles d'origine végétale. Ils constituent une solution alternative aux carburants d'origine fossile. La question des agrocarburants pose la question à la fois de notre mode de vie, avec pour interrogation fondamentale celle de nos besoins, et celle de notre efficacité énergétique.

  

Il existe trois grandes filières de agrocarburants:

- Les combustibles obtenus à partir de cultures oléagineuses (l'huile pure et l'ester méthylique)
- Les huiles pures sont obtenues du pressurage de graines (soja, colza, tournesol, ricin), et peuvent s'utiliser directement comme caburant dans un moteur diesel.
- L'ester méthylique (EHMV) est le résultat de la réaction des huiles pures avec de l'alcool méthylique. Il ne s'utilise pas pur, mais mélangé au diesel, dans différentes proportions (diester, par contraction des mots diesel et ester, ou encore biodiesel).

- Les combustibles obtenus à partir d'alcools (méthanol, éthanol)
- Cultures fermenteés pour donner de l'alcool pur (canne à sucre, betterave, maïs). Utilisation pure avec modification des moteurs à essence.
- Mélanges d'alcool en petites quantités avec des produits pétroliers (l'ETBE et le MTBE)

- Les combustibles obtenus à partir du méthane (biogaz)
- Le biogaz est obtenu par la fermentation, hors de la présence d'oxygène, de matériaux organiques : déchets alimentaires, déchets de bois, paille, et bien sûr produits des cultures. Le méthane peut s'utiliser pur (GNV).


- 15/05/09 - Biocarburants, agrocarburants : des filières en forte croissance, par Hervé Théry, directeur de recherche au CNRS-Credal, professeur invité à l’Universidade de São Paulo (USP), Chaire Pierre Monbeig


- Par rapport à la filière essence, la filière éthanol (de la production à l’utilisation) produit 2,5 fois moins de gaz à effet de serre (60 %) et a un rendement énergétique (rapport entre l'énergie restituée et l'énergie non renouvelable mobilisée) 2,3 fois supérieur (2,05 contre 0,87) (ADEME, 10/2006). Ce rendement peut encore s'améliorer si les sous-produits (paille de blé, pulpes de betteraves) sont utilisés comme combustibles par exemple dans l'unité de fabrication de l'éthanol.
- Par rapport à la filière gazole, la filière EMVH/Diester (de la production à l’utilisation) produit 3,5 fois moins de gaz à effet de serre et a un rendement énergétique 3,3 fois supérieur (ADEME, 10/2006).

- Depuis 25 ans, le Brésil est en tête des pays du monde qui font la promotion des biocarburants. Toute l’essence vendue doit être mélangée à de l’éthanol et toutes les stations services doivent aussi bien vendre de l’éthanol pur. 80% des véhicules légers vendus au Brésil roulent à l'étanol pur.
En Europe, son usage est limité comme additif au supercarburant à un taux inférieur à 5%.


  

Production de agrocarburants dans le monde

  

- Bioéthanol
- Production annuelle (2005): 37 millions de tonnes (Mt)
- Origines géographiques des productions: Etats-Unis (36%), Brésil (37%), Asie (15%), Europe (10%), autres (2%).

- Biodiesel
- Production annuelle (2005): 3,2 Mt
- Origines géographiques des productions: Allemagne (46%), France (14%), Italie (11%), Autres pays d'Europe (17%), Amérique du Nord (7%), Amérique du Sud (2%), autres pays (3%).
Sources: IFP


- Avantages
Les agrocarburants participent à renforcer l’indépendance énergétique nationale et au maintient d'activités rurales.
Pour l’environnement, ils diminuent l’effet de serre, l'émission de substances toxiques telles que le monoxyde de carbone, les particules et les sulfates.
Le CO2 rejeté lors de la combustion des agrocarburants a été absorbé lors de la croissance des végétaux.
Une augmentation de la production de agrocarburants aiderait à la création d'emplois nouveaux.

- Inconvénients
Une utilisation irraisonnée d’engrais entraînerait une pollution des sols et des eaux et peut contrebalancer le bilan écologique positif.
En France, le rendement énergétique est tout juste positif pour le biéthanol (la fabrication des agrocarburants est relativement complexe à partir d'autres produits que la canne à sucre).
Le choix des cultures peut engendrer une concurrence autour des ressources en eau ou des terres dédiées aux cultures vivrières.
L'expansion des cultures entraîne une plus forte déforestation et à des déboisements.
Autres problèmes potentiels sont la monoculture, la dégradation des sols et la pollution de l'eau.

- 70 questões para entender o etanol


  

La situation au Brésil

  

Dans le domaine automobile, c'était le Brésil qui avait pris les devants dès les années 1970 en lançant un vaste programme de développement de l'éthanol à partir de la canne à sucre. Pour cela le gouvernement (par le biais de la société pétrolière nationale Petrobras) s'était engagé à acheter à bon prix tout l'éthanol que les paysans pourraient produire. Petrobras revendait ensuite cet éthanol aux automobilistes dans tout le pays, mais cela ne marcha plus quand la spéculation fit monter le cours du sucre, alors que le prix du pétrole tomba au plus bas, en 1986/87.
Aujourd'hui, avec le pétrole au plus haut, le Brésil est reparti en avant toute sur le chemin de l'alcool carburant. Cela d'autant plus facilement qu'un grand progrès est apparu, on sait maintenant faire des voitures parfaitement bivalentes alcool/essence.
Au Brésil, l'automobiliste qui possède une auto Flex Fuel (véhicules, dits flexibles), a le choix, et il peut se ravitailler aussi bien avec l'essence ou l'étanol, ou n'importe quel mélange des deux. Mais l'atout du pays étant qu'avec une canne à sucre qui pousse toute seule, et des paysans dont les salaires sont bas, l'alcool est moins cher que l'essence ! En France, la betterave n'est pas aussi intéressante.
Souvenons-nous enfin de la visite officielle en juillet dernier de Lula, le président du Brésil, qui était venu en France proposer son éthanol, et que notre président Chirac a refusé catégoriquement. Que les automobilistes d'un pays riche comme la France circulent grâce à un biocarburant acheté à un pays pauvre comme le Brésil (qui apprécierait beaucoup de faire rentrer des euros...), et diminuent les émissions de gaz à effet de serre, ce serait totalement inadmissible.

- Biodiesel - O Brasil produziu, em 2007, 402 milhões de litros de biodiesel, o que representa uma mistura média de B1 (1% de biodiesel no diesel). A produção foi igual ao consumo de biodiesel. A expectativa para 2008 é de pelo menos 1,05 bilhão de litros de biodiesel, sendo 420 milhões de B2, no 1º semestre, e 630 milhões de litros de B3, no 2º semestre, conforme projeção do Ministério de Minas e Energia.

- Etanol - No ano passado, foram produzidos 22 bilhões de litros de etanol. O país consumiu 16,5 bilhões de litros e exportou 3,5 bilhões de litros, principalmente, para os Estados Unidos (860 milhões de litros), Países Baixos (810 milhões de litros) e Japão (365 milhões de litros).

- Energias alternativas:
- Do 'ouro negro' a uma nova matriz energética
- O biocombustível de maior produtividade no mundo
- De soja, mamona, dendê, canola, algodão, babaçu...
- Sol, mar, vento, o calor da Terra e o hidrogênio


  

Pour en savoir plus

  

- Les principaux rapports sur les biocarburants - Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie
- La filière des biocarburants au Brésil - Fiche de synthèse sur la filière des biocarburants au Brésil (septembre 2008) - Edité par la Mission Économique de São Paulo
- L'EraNet Bioenergy est un réseau coordonnant les efforts de recherche de 8 pays européens dans le domaine des bioénergies (biocarburants, biogaz, biocombustibles…)
- Bibliographie sur les biocarburants - La documentation française
- Moteur nature - Les biocarburants
- Activart - Biocarburants : le mauvais choix de la France
- Rapport de situation sur les biocarburants en UE - Rapport sur les progrès accomplis en matière d'utilisation de biocarburants et d'autres carburants renouvelables dans les États membres de l'Union européenne
- Direction Générale de l'Énergie et des Matières Premières - Les biocarburants en France
- Que pouvons nous espérer des biocarburants? - Un dossier critique sur le "pétrole vert".
- Perspectives et enjeux pour les biocarburants au Brésil - Ambassade de France, Rapport de la Mission économique à Brasília - 28/02/2007
- Programa Nacional de Produção e Uso de Biodiesel
- Puits de Carbone - Un projet du groupe PSA Peugeot-Citroën au Brésil
- L'éthanol - Qu’y a-t-il en commun entre une bière, du vin, de la vodka, un verre de cachaça, une liqueur, une coupe de champagne et l’alcool qui fait rouler les voitures brésiliennes?
- Biocombustibles - Aspects technologiques, environnementaux et économiques
- Combustibles biologiques - Un rapport très complet (235 pages) sur l'intérêt stratégique des biocarburants au Brésil.
- Kokopelli - Mettez du sang dans votre moteur! La tragédie des nécro-carburants
- Les biocarburants dans la matrice énergétique brésilienne - Ricardo Borges Gomide, Responsable du développement de la production et du marché des carburants renouvelables, MME
- Scénarios de développement du bioéthanol au Brésil - Elísio Contini, Bureau de gestion stratégique du Cabinet du Ministre, MAPA
- Programmes de R&D brésiliens - Adriano Duarte Filho, Responsable général des technologies sectorielles, MCT
- Valorisation des co-produits issus de la filière biocarburants: bioraffineries - Carlos Vaca-Garcia, ENSIACET - Toulouse
- INRA - Développement de l’agriculture biologique au Brésil
- O ciclo do etanol - Revista Veja
- UDOP - União dos Produtores de Bioenergia
- Biodiesel BR - O portal do Biodiesel: notícias, análises e usinas...


  

La presse en parle

  

- En France:

- 29/9/05 - Biocarburants : un plan bidon - Issus des plantes, les biocarburants seraient « écologiques », « bons pour l’agriculture », « presque rentables ». Bref, une « alternative au pétrole ». Hélas, ce sont des idées fausses, qui entretiennent l’illusion d’une perspective face à la hausse du prix de l’essence et à la menace d’une pénurie. - Patrick Piro, Politis

- septembre/05 - Le Brésil carbure à la canne à sucre - Depuis trente ans, le pays exploite ses ressources agricoles pour produire de l'éthanol. Reportage chez le champion du monde des biocarburants. - Il faut un moment pour s'y habituer. Pour ajuster son regard à cet horizon infini. A ce kaléidoscope de lumières et de couleurs : un ciel d'encre, une terre d'un ocre éclatant et un tapis vert de canne à sucre. Les champs ondulent à perte de vue et même les arbres sont gigantesques, avec leurs branches déployées en vastes éventails, refuges des colonies de vautours. C'est dans ce décor rural, à 500 kilomètres au nord-ouest de São Paulo, que l'après-pétrole a commencé... il y a trente ans. Une formidable révolution agro-industrielle stimulée par l'éthanol, le nouvel « or vert », obtenu à partir de la canne à sucre, et désormais massivement utilisé par les automobilistes brésiliens. Ce carburant végétal pousse ici, dans les fazendas, ces exploitations agricoles aux dimensions aussi faramineuses que ce pays de 182 millions d'habitants, grand comme quinze fois la France - Yves-Michel Riols, l'Expansion

- 7/3/07 - Le Brésil mise sur un marché mondial de l'éthanol - Bruno Jacintho, un Brésilien quinquagénaire éleveur de bétail, s’est lancé dans la production d’éthanol, biocarburant élaboré à partir de l’alcool de canne à sucre. Au milieu de sa ferme de 4 000 hectares, à Colombia (État de São Paulo), l’usine Continental brille au soleil. La production commencera à partir du 2 avril, avec le début de la récolte. - Annie Gasnier, Le Monde

- 8/3/07 - Les biocarburants : une grave menace masquée de vert - L’idée de remplacer les carburants d’origine fossile par des biocarburants (produits à partir de la biomasse végétale) peut paraître un pas dans la bonne direction pour éviter l’aggravation du changement climatique. Pourtant, non seulement les plans pour leur production et leur utilisation ne sont pas la solution de ce problème mais ils en aggravent bien d’autres. - RISAL - Réseau d'information et de solidarité avec l'Amérique latine

- 11/3/07 - George Bush et Lula lancent la "diplomatie de l'éthanol" - L'éthanol a été au centre de la visite effectuée par le président américain, George Bush, à São Paulo, jeudi 8 et vendredi 9 mars. A cette occasion, le Brésil et les Etats-Unis ont signé un accord de coopération où ils s'engagent à promouvoir ce biocarburant dans le monde. Ensemble, les deux pays représentent 70 % de la production mondiale d'éthanol, une alternative au pétrole. - Annie Gasnier, Le Monde

- 2/4/07 - Les producteurs de biocarburants jettent les bases d'un marché mondial - Sous l'impulsion du Brésil, les Etats-Unis, la Commission européenne, la Chine, l'Inde et l'Afrique du Sud devaient lancer, vendredi 2 mars, à l'ONU, des travaux visant à établir un marché mondial des biocarburants destiné à stimuler l'utilisation de l'éthanol et du biodiesel (produits à partir d'espèces végétales), en remplacement des carburants fossiles qui contribuent au réchauffement de la planète. - Philippe Bolopion, Le Monde

- 2/4/07 - Biocarburants : les gagnants et les perdants d'une "nouvelle économie" - Le 26 mars, le président Bush a reçu les dirigeants des trois principaux constructeurs automobiles américains - General Motors, Ford et Chrysler - afin de coordonner l'objectif fixé par son administration en janvier (réduire de 20 % la consommation d'essence du pays) avec les projets des industriels. Ceux-ci se sont engagés à rendre d'ici à 2012 la moitié de leurs nouvelles automobiles aptes à rouler au biocarburant, ou avec un mélange intégrant 85 % d'éthanol. Les Etats-Unis connaissent aujourd'hui une véritable ruée sur ce produit : alors que l'on comptait 54 distilleries en 2000, 107 étaient, au 1er décembre 2006, en fonctionnement et 57 autres en construction ou en extension. - Antoine Reverchon, Le Monde

- 2/4/07 - Une compétition entre cultures alimentaires et énergétiques" - Les besoins en carburant issu de la biomasse risquent-ils d'être assouvis aux dépens des besoins alimentaires ? - La population mondiale devrait atteindre un maximum, avant de régresser, en 2050. Pour nourrir alors 9 milliards de personnes, il faudra doubler la production agricole. Mais l'agriculture mondiale ne pourra assurer à la fois l'alimentation, la production en carburant et la préservation de la biodiversité. - Un entretien avec Michel Griffon, responsable du département Ecosystèmes et développement durable à l'Agence nationale pour la recherche - Antoine Reverchon, Le Monde

- Au Brésil:

- 5/5/09 - Em Biocombustíveis – A energia da controvérsia, organizado por Ricardo Abramovay, da FEA-USP, especialistas expõem para o grande público os diferentes pontos de vista do debate sobre etanol e biodiesel. - O uso do etanol e do biodiesel como combustíveis promete revolucionar a matriz energética mundial nos próximos anos, trazendo vantagens econômicas, sociais e ambientais – especialmente para o Brasil. Mas, dentro e fora do país, uma série de preocupações e críticas ainda é levantada em relação a essas soluções. - Fábio de Castro/ Agência Fapesp

- 19/3/09 - Brasil quer aumentar produção de álcool em 150% até 2017, diz ministro - O Brasil aumentará sua produção de álcool em 150% até 2017 e se consolidará como o principal exportador mundial desse biocombustível, superando os Estados Unidos, indicou nesta quinta-feira o ministro de Minas e Energia, Edison Lobão, em Viena (Áustria). "A produção brasileira de álcool crescerá 150%, passando de 25 bilhões de litros em 2008 a 64 bilhões de litros em 2017", afirmou Lobão em um seminário sobre energia organizado em Viena pela Opep (Organização dos Países Exportadores de Petróleo). - FP

- 30/04/08 - Ele é o falso vilão - Acusado de reduzir a oferta de comida no planeta, o etanol brasileiro estimula o plantio de alimentos - Edição Veja n° 2058

- 26/3/08 - Le Brésil, roi de l’éthanol ! - Alors qu’en France, on feint de découvrir les propriétés de l’alcool comme carburant, celui-ci est utilisé au Brésil depuis les années 1970. Outre ses qualités environnementales, il a l’avantage de constituer une énergie renouvelable offrant une alternative écologique au pétrole - Laurent Guerinaud, lepetitjournal.com

- 25/2/08 - O etanol brasileiro fica sozinho - Apesar da urgência em reduzir as mudanças climáticas, o Brasil não consegue reverter a onda de dúvidas que freia o avanço de um mercado internacional de biocombustíveis. - A expansão do mercado de etanol poderá contribuir para mitigar a mudança climática “se forem removidas as barreiras comerciais nas economias desenvolvidas”, afirmou o presidente do Banco Mundial, Robert Zoellick, procurando atenuar a solidão com que o Brasil defende seu combustível alternativo. A mensagem de Zoellick, que, como representante comercial dos Estados Unidos, entre 2001 e 2005, foi um duro adversário do Brasil nas negociações internacionais, foi transmitida por vídeo ao Fórum de Legisladores do G8-5 sobre Mudança Climática, realizado em Brasília nos dias 20 e 21 deste mês. - Mario Osava, IPS

- Nov/2007 - Biodiesel: oportunidades e desafios - A opção por diversificar a matriz energética nacional, a partir da utilização do biodiesel, é estratégica para o país em termos ambientais, sociais e econômicos. Porém, ainda é necessário equilibrar oportunidades desse novo mercado e gargalos tecnológicos. A demanda é cada vez maior por energia limpa, não havendo, portanto, rivalidade entre os combustíveis renováveis. O desafio, entretanto, está em construir sistemas integrados de energia e alimentos. - Juliano da Silva Lopes, Coordenador Técnico da Rede Baiana de Biocombustíveis, Secretaria de Ciência, Tecnologia e Inovação da Bahia, Salvador - BA - Telma Côrtes Quadros de Andrade, Diretora de Fortalecimento Tecnológico Empresarial da Secretaria de Ciência, Tecnologia e Inovação da Bahia, Salvador - BA - Gean Cláudio Santana, Assessor, Secretaria de Ciência, Tecnologia e Inovação da Bahia, Salvador - BA - Bahia Agríc., v.8, n. 1, nov. 2007

- 23/9/04 - Le Brésil est assis sur une mine d’or vert : les bio-carburants - Les pays industrialisés songent à réduire leur dépendance par rapport au pétrole grâce à l’introduction, dans le gasoil, d’alcool obtenu à partir de cultures telles que la canne à sucre et le soja. Le Brésil, par son potentiel agricole, s’apprête à devenir un grand fournisseur de ces comodities. Ce n’est pas un hasard si PSA, 6ème constructeur automobile mondial, s’intéresse de près aux bio-carburants brésiliens. - Dossier de Yann Le Houelleur - Le Nouveau Franc-Parler - L'unique journal brésilien et francophone - N°74

- 28/11/06 - Flex, 80% des voitures neuves au Brésil sont bicombustibles : elles roulent à l'alcool et/ou à l'essence! - Jacqueline Farid, Estadão

- 2/2/07 - Des moteurs à l'alcool brésiliens en France? Le Brésil va exporter ses moteurs Flex - Le Brésil va exporter en France des moteurs biocombustibles fabriqués par le groupe PSA Peugeot Citroën à Porto Real, dans l'État de Rio de Janeiro. Ils équiperont les modèles Peugeot 307 et Citroën C4 à partir du deuxième semestre 2007. Ils pourront circuler avec le combustible E85, qui est composé de 85% d'alcool et 15% d'essence. - Ana Paula Ribeiro, Folha Online

- 4/2/07 - São Paulo doit planter 150 arbres par minute... Mission impossible! - Actuellement, les voitures qui roulent à l'essence et les autobus et camions qui roulent au diesel à São Paulo sont responsables de la moitié des 15,7 millions de tonnes de gaz carbonique que les 20 millions d'habitants du grand São Paulo émettent chaque jour... Il faudrait planter 78.410.294 arbres, c'est à dire 150 par minute, pour neutraliser le CO2. Supposant qu'il faut 9 m2 par arbre (un carré de 3m par 3m) il faudrait une surface de 705.692.655 m2 pour les planter... La ville de São Paulo occupe un espace de 1.522,986 km2 ! Il faudrait donc raser presque la moitié de la ville pour planter des arbres... Or aujourd'hui, 21% de sa surface est déjà considérée zone verte... - Adriana Carranca, O Estado de São Paulo

- 9/3/07 - Qui tire profit du commerce des biocarburants ? - Il y a dans le monde près de 800 millions d’automobiles, qui consomment plus de 50 % du total de l’énergie produite. Ainsi, la voiture individuelle est la première cause de l’effet de serre. Bien que tout le monde soit d’accord que le changement climatique est une réalité, personne n’a sérieusement l’intention de modifier le style de vie qui le provoque. Au contraire, on cherche des solutions technologiques pour que les entreprises qui profitent de ce modèle y gagnent toujours autant. - Elizabeth Bravo - RISAL - Réseau d'information et de solidarité avec l'Amérique latine

- 13/3/07 - Nós, o mundo e o etanol - De que o etanol, o álcool carburante, está se tornando a mais provável alternativa ao petróleo, não parece mais haver dúvida. Com ele, o Brasil sai da periferia da economia mundial para o centro do debate e do controle da energia renovável, derivada da cana. - Um documento em três artigos 1a parte - 2a parte - final

- 15/3/07 - La Bioénergie, pour qui ? - La discussion autour de la production d’énergie propre et renouvelable n’est pas nouvelle, mais elle a acquis un caractère d’urgence ces derniers temps - Par Daniel Cassol - Source : Revue Sem Terra n° 38 - Mar/Abr 2007 - Traduction : Véronique Phelut pour Autres Brésils

- 18/3/07 - Usinas de Cana : Setor é o maior escravagista do Estado - A produção sucroalcooleira de MT, de onde vem o novo “ouro” brasileiro aos olhos internacionais, o etanol, reúne a maioria das ocorrências de trabalho escravo - A visita do presidente norte-americano, George Bush, ao Brasil pôs na pauta do país um assunto jamais tratado popularmente: o etanol. E apontou aos empresários do setor sucroalcooleiro que a era por vir é a da monocultura da cana, da qual é retirado o doce açúcar e o álcool brasileiro, considerado barato e de boa qualidade. O assunto da vez, no entanto, de doce nada tem. É este o setor que em Mato Grosso mais repete a prática do escravagismo. - Keka Werneck, Diário de Cuiabá

- 18/3/07 - Jornada exaustiva leva braçais ao uso de anfetaminas e drogas - Do ponto de vista humano, jornadas exaustivas nos canaviais provocam envelhecimento precoce, problemas graves de coluna, sangramentos nasais devido à exposição intensa ao sol, vômito, dor de cabeça, câncer, alergias, entre outros males. Com o agravamento de que, nestes ambientes, o acesso a médico é luxo impensável. - Diário de Cuiabá

- 22/3/07 - O que Bush veio buscar? - Não seria de estranhar o encontro entre presidentes de países que são os maiores produtores de etanol do mundo tendo como pauta uma estratégia conjunta para desenvolver e comercializar uma fonte de energia alternativa ao petróleo, especialmente quando os combustíveis fósseis escasseiam, atingem preços exorbitantes, e poluem perigosamente o planeta. - Caros Amigos, n°120

- 16/7/07 - África e América Latina: a revolução de biocombustíveis - Os biocombustíveis ajudam a combater a fome, proporcionando renda que permite às populações pobres comprar alimentos, afirma neste artigo exclusivo o presidente do Brasil, Luiz Inácio Lula da Silva. - As discussões da Cúpula do Grupo dos Oito países mais poderosos do mundo, em Heiligendamm, deixaram claro que a mudança climática, o crescimento sustentável, as fontes renováveis de energia e o financiamento do desenvolvimento são assuntos sobre os quais os países do Sul devem ser ouvidos. No final das contas, nossas populações são afetadas por esses múltiplos desafios. E mais: em nossos países surgem propostas inovadoras e criativas para enfrentá-los. A contribuição dos líderes de Brasil, África do Sul, China, Índia e México (o Grupo dos Cinco) durante a cúpula ampliada do G-8 reforça a importância de aprofundar um verdadeiro diálogo Sul-Norte. - Luiz Inácio Lula da Silva, Terramérica

- 11/10/07 - Aquecimento global: é preciso mais do que biocombustíveis para enfrentá-lo - Debate reuniu especialistas e representantes do governo e de setores envolvidos com a luta ambiental para uma discussão sobre o aquecimento global. Ficou claro que a solução não passa apenas por alternativas energéticas, mas sim por uma definitiva mudança nos padrões de consumo e produção. - Marcel Gomes - Carta Maior

- 26/10/07 - Petrobras apresenta pesquisa inovadora em biocombustíveis - A Petrobras apresentou nesta sexta-feira (26.10) ao presidente da República, uma pesquisa inédita na área de bioetanol, combustível produzido a partir de resíduos agroindustriais (lignocelulose). O estudo está sendo desenvolvido pelo Centro de Pesquisas e Desenvolvimento da Petrobras (Cenpes), localizado no Rio de Janeiro. Conforme a empresa, a unidade-piloto de pesquisa em etanol é a primeira no País para testes de biocombustíveis a partir da quebra de moléculas pela ação de enzimas, processo que aumenta o rendimento da cana-de-açúcar por hectare. - Em questão nº 562

- 14/11/07 - Europa quer garantias ambientais na produção de biocombustíveis - As metas definidas para a adição de biodiesel e etanol aos combustíveis fósseis, que devem atingir os 20% nas próximas duas décadas na maioria dos países, fazem da Europa um mercado altamente promissor para os biocombustíveis brasileiros. Mas a União Européia dá indicativos, também, de que será uma consumidora cautelosa e que ainda guarda muitas dúvidas sobre a sustentabilidade dessa nova alternativa energética. - Lucia Leão, MMA

- 7/12/07 - Etanol criou 500 mil empregos no Brasil, diz Pnuma Agência da ONU. O Programa das Nações Unidas para o Meio Ambiente, Pnuma, anunciou que políticas de combate ao aquecimento global estão ajudando a gerar novos postos de trabalho. A afirmação é do diretor-executivo do Pnuma, Achim Steiner, que participa da Conferência sobre Mudança Climática da ONU, em Bali, na Indonésia. Segundo Steiner, um relatório do Pnuma sobre o tema revela que o programa de etanol, no Brasil, criou 500 mil novos empregos. - Para ouvir esta notícia - Mônica Valéria Grayley, da Rádio ONU

- 7/12/07 - Muito além da soja - Luiz Horta Nogueira destaca a baixa produtividade da soja para uso em biocombustível, sugere o uso de outras alternativas, como o dendê, e destaca o etanol. – O diesel brasileiro deverá ter 2% de biodiesel a partir do ano que vem, proporção que deverá aumentar para 5% em 2012. Mas a baixa produtividade por hectare de soja e a baixa produtividade energética poderão ser ameaças importantes à sustentabilidade tanto da meta do governo federal como do próprio programa de biodiesel no Brasil, segundo o engenheiro Luiz Augusto Horta Nogueira, professor titular da Universidade Federal de Itajubá e consultor da Organização das Nações Unidas. - Washington Castilhos, da Agência Fapesp


Le 26 février 2007, ARTE a transmis une émission sur les biocarburants au Brésil:
Biocarburants : la révolution brésilienne - Les automobilistes brésiliens mettent dans leur moteur un alcool tiré de la canne à sucre, l'éthanol. Moins cher et moins polluant que l'essence, il est produit à échelle industrielle avec l'appui des scientifiques. Un exemple à suivre ? - Depuis trente ans, le Brésil roule à l'éthanol. De l'éthanol produit à partir de la canne à sucre, plante traditionnelle aujourd'hui cultivée à grande échelle. Nettement moins cher que l'essence, l'éthanol est aussi moins polluant. Ce n'est rien d'autre qu'un alcool fort - d'ailleurs la canne à sucre sert aussi à faire la cachaça, l'alcool national. Dans l'État de São Paulo, José cultive la canne depuis toujours pour en faire du sucre. Il y a trente ans, il a commencé à livrer une partie de sa récolte à la raffinerie. José est un des derniers petits producteurs de la région. Car la filière est aujourd'hui en grande partie industrialisée. Surveillés par satellite, les champs s'alignent à perte de vue, parsemés de raffineries ultramodernes. Au Brésil, la production d'éthanol bénéficie de conditions optimales - abondance de terres, de soleil et d'eau -, mais aussi d'une recherche scientifique favorisée par le gouvernement. Dans les laboratoires universitaires ou privés, les scientifiques travaillent à améliorer les rendements, à simplifier les processus industriels, à tirer plus d'énergie de la plante - à grands coups de modifications génétiques. L'industrie automobile a suivi le mouvement et fabrique aujourd'hui une voiture qui roule à l'éthanol, à l'essence... ou au mélange des deux ! Le tout soutenu par Petrobras, le géant brésilien du pétrole. Mais même avec une source d'énergie verte, tout n'est pas forcément rose. Les paysans sans terre et les ouvriers agricoles commencent tout juste à bénéficier, très modestement, de l'envolée d'une branche agro-industrielle qui jusqu'à présent a surtout profité aux gros propriétaires et aux grands producteurs d'éthanol. Cependant des initiatives sont prises pour améliorer la justice sociale. Dans le Natal, au nord du pays, Petrobras achète à de petits paysans leur récolte de jatropha, un oléagineux, pour en faire du diesel biologique. À suivre...Exporter la révolution verte ?
Avec l'éthanol, le Brésil a accompli une "révolution verte" qui se poursuit avec de grands projets de développement et une recherche toujours plus active. Le documentaire montre le circuit de l'éthanol, des champs de canne aux stations-service. Il en expose les multiples avantages et les défauts, peu nombreux semble-t-il. Et s'interroge : dans un monde régi par le pétrole-roi, qui lutte sans cesse pour s'alimenter en énergie, sous quelles conditions le modèle brésilien peut-il s'exporter ? Les pays d'Afrique et d'Asie, mais aussi l'Europe, devraient-ils suivre l'exemple ? Sans trancher, Pierre-Olivier François et Christian Popp ouvrent des pistes porteuses d'avenir.
Réalisateur: Pierre-Olivier Francois, Christian Popp - Bresil - 2006 - 52mn - ZDF
La présentation de l'émission - Voir la bande-annonce
Brésil : le pactole de l’éthanol - Reportage du 18/1/06
Le dossier d'Arte sur le Brésil - L'année du Brésil en France


- Du 1er au 2 juin - Ethanol Summit 2009 - Word Trade Center Hotel - Sheraton São Paulo - Avenida das Nações Unidas, 12599 - São Paulo - Programação - Realizado pela União da Indústria de Cana de Açúcar - Paralelamente às mesas redondas o “Brasil Ethanol Trade Show 2009" reunirão cerca de 80 expositores, que apresentarão produtos, equipamentos e serviços ligados ao setor

- 16 e 17 avril 2009 - 2º Simpósio Nacional de Biocombustíveis - O BIOCOM tem como objetivo difundir as tecnologias existentes e inovadoras, com finalidade de melhorar a capacitação profissional. Além disso, o encontro conta com a presença de profissionais na área de biocombustível, que discutirão os trabalhos realizados nesta área - Auditório do Centro de Tecnologia e Geociências da UFPE - Recife (PE) - Informações

- Du 14 au 18 avril 2008 - 30ª Conferência Regional para a América Latina e Caribe, da Organização das Nações Unidas para Alimentação e Agricultura (FAO) - O Brasil é referência mundial em biocombustíveis. - Os biocombustíveis são excelentes oportunidades de desenvolvimento na medida em que proporcionam uma matriz energética mais limpa e renovável, geram um produto de maior valor agregado ao produtor rural, podem ser importantes instrumentos para proporcionar autonomia energética em locais isolados, dentre outros benefícios - No nosso caso, as oportunidades são grandes devido à vanguarda na produção e uso do álcool combustível e do potencial de expansão sustentável da produção. O Brasil tem plenas condições de exportar não só biocombustíveis, mas também tecnologia e know how para países interessados em desenvolver programas desses combustíveis renováveis. Muitos países, têm nos procurado para conhecer o programa brasileiro e para tentar implementar nos seus países. - Auditório Embaixador Wladimir Murtinho - Palácio do Itamaraty - Brasília (DF).

- Du 4 au 6 juin 2007 - São Paulo Ethanol Summit - Novas Fronteiras do Etanol - Os Desafios da Energia no Século 21 - Análise de tendências políticas, sociais, ambientais, tecnológicas e mercadológicas relevantes para o setor. - World Trade Center em São Paulo - Informações

- Rencontres franco-brésiliennes sur les biocarburants - 27 à 29 novembre 2006 - Blue Tree Convention Center, Brasília, DF - Rapports


- Biocombustíveis – A energia da controvérsia - Ricardo Abramovay - Quais são as contribuições e quais podem ser as consequências do uso dos biocombustíveis? Eles são realmente uma forma de energia 'limpa'? Esse livro se propõe a responder essas perguntas, no momento em que alternativas são discutidas em todo mundo. - Senac São Paulo - 1ª Edição - maio 2009 - 184 pág - ISBN: 8573598190 - ISBN-13: 9788573598193 - R$ 35,00
Um artigo de Fábio de Castro/ Agência Fapesp sobre o livro


Retour à l'accueil