Retour à l'accueil

         

Terre enfant, terre adolescente, terre qui continue de grandir,
elle est la dernière page qui est en train de s'écrire ...
Euclides da Cunha (1866-1909)

      Agenda        
Au jour le jour
Trop tard
  C'est déjà passé...
Les dates et les informations présentés ci-dessous sont de la responsabilité des organisateurs des événements

2012


Juin - Juillet

- Samedi 2 juin - 21h00 - Festa Junina - Brasil Country Fest 2 - Soirée Brésil avec Zeu Azevedo, Wesley Wandyr, Jackson et Alessandro, Carlão et Fabiano, DJ Bruno - 1 plat de Arroz Carreteiro (plat typhique brésilien offert, jusqu'à 23h) - Rodéo Mecanique - Cabaret Sauvage - Parc de la Villette - 211, avenue Jean Jaurès - 75019 Paris

- Du vendredi 8 au dimanche 10 juin - Pablo Fagundes - L'association nationale Harmonicas de France Fédération organise son festival annuel qui regroupe des harmonicistes de toutes régions et vous invite à découvrir les différentes facettes de cet instrument. Cette année, c'est en partenariat avec la mairie de Jujurieux et l'association locale «Pluie de Notes», que se dérouleront ces journées de musique. À partir du vendredi 8 juin, le public pourra participer à l'atelier animé par Pablo Fagundes, qui donnera quelques « clés » d'interprétation de la musique brésilienne. Le lendemain à 20h15, en vedette, Pablo Fagundes et le guitariste Marcus Moraes feront apprécier leur virtuosité lors du concert de gala. - Espace culturel J. Bonnet - Rue Claude-Joseph Bonnet - 01640 Jujurieux - Réservations et renseignements au 04 68 68 03 83

- Du jeudi 14 au dimanche 17 juin - Vèmes Rencontres de Choro de Toulouse - Parallèlement au Festival Rio Loco, les Vèmes Rencontres de Choro de Toulouse proposent stages, ateliers, rodas de choro et concert. Avec la participation de Mauricio Carrilho (guitare), Naomi Kumamoto (flûte) et Jayme Vignoli (cavaquinho) - Espace Job/Music’Halle - 105, route de Blagnac – 31200 Toulouse et Le Mandala Jazz Club - 23, rue des Amidonniers – 31000 Toulouse - Programme

- Vendredi 15 juin - 20h00 - Lenine - Chanteur, compositeur et producteur brésilien, Oswaldo Lenine Macedo Pimentel, fils d'une mère catholique pratiquante et d'un père communiste est un artiste incontournable dans le paysage musical brésilien. Le début de son existence oscille entre la messe le dimanche et la lecture de Marx. L'univers sonore familial hétérogène : chansons napolitaines, musique allemande, musique folklorique russe, Glenn Miller, Tchaïkovski, Chopin, Gil Evans et, plus tard, Hermeto Pascoal et les tropicalistes façonnera durablement « ce citoyen du monde qui trempe ses oreilles partout ». En effet, il refuse de se soumettre aux frontières des genres musicaux et fait feu de tout bois, traduisant la complexité du paysage musical brésilien. Il réussit le pari de tisser des liens entre Led Zeppelin et Jackson do Pandeiro. « Ce troubadour » comme il aime à se surnommer lui-même ne se promène jamais sans son magnétophone pour capter les sons du monde? Connu pour son cocktail à la fois savant et punchy de musiques traditionnelles, de rock et de choses moins étiquetables, Lenine est néanmoins apprécié d'un cercle bien plus large que celui des Brésiliens de France, où il joue régulièrement depuis 1996. Il commence la musique à 18 ans, sort son premier album en 1982, son deuxième album 10 ans plus tard. C'est en 2001, avec Falange Canibal qu'il attire l'attention mondiale. En 2004, il enregistre un album Live (DVD) à la Cité de la Musique InCité. En 2005, il est ambassadeur de l'année du Brésil en France dont il compose l'hymne. Il produit entre autre le Capverdien Tcheka, Maria Rita? Il partage la scène avec l'Orchestre national d'Ile de France, Gilberto Gil, Dionne Warwick, Daude, Sergio Mendes, Fernanda Abreu. En 2005, il remporte deux Latin Grammy Awards pour le « meilleur album brésilien contemporain » et pour « la Meilleure chanson brésilienne ». - La Cigale - 120, boulevard de Rochechouart - 75018 Paris
Lenine sera en tournée en juin en France et présentera la version live de son nouvel album Chão à Toulouse au Festival Rio Loco le 14 juin, à Paris à La Cigale le 15 juin, et au Théâtre Antique de Vienne le 24 juin, dans le cadre du festival Fiesta Latina

- Du mercredi 16 mai au samedi 22 septembre - Maria Bonomi - Depuis une cinquantaine d’années, Maria Bonomi occupe une place majeure sur la scène artistique brésilienne, conférée notamment par sa maîtrise inégalée de la gravure sur bois. Ses oeuvres, tout en tensions et vibrations, souvent de très grande dimension, dégagent une force rare, tant par la puissance des incisions que par l’usage de la couleur. L’oeuvre de Maria Bonomi dépasse largement les limites de la gravure. De nombreuses commandes publiques (métro de São Paulo, Estação da Luz, Memorial da América Latina, palais du gouvernement de l’état de São Paulo) ou privées (Maksoud Plaza, Banco Exterior de España à Santiago du Chili) en sont les témoins insignes. Elle invente de remarquables sculptures en métal, de surprenantes installations ou encore des décors de théâtre. - Maison de l’Amérique latine - 217, Boulevard Saint-Germain - 75007 Paris
Visite guidée par l’artiste le vendredi 15 juin à 14h (Réservation indispensable auprès de Christine Mazars)

- Jusqu'au samedi 16 juin - Le Vide Oblique - Le travail de Jaildo Marinho prend sa place dans la grande tradition artistique brésilienne du néo-concrétisme. C’est dans cette lignée que l’artiste inscrit son oeuvre, particulièrement préoccupée par la fonction du vide dans l’objet sculptural et dans l’espace. L’exposition que lui consacre la Maison de l’Amérique latine présente un ensemble de sculptures et de tableaux. - Commissaires : Jacques Leenhardt et Max Perlingeiro - Maison de l’Amérique latine (Cour ovale) - 1, rue Saint-Dominique (angle Bd Saint-Germain) - 75007 Paris

- Lundi 18 juin - 20h30 - Trio Morelenbaum - De Holanda - Suzano - Rencontre au sommet avec un trio d’élite pour trois légendes vivantes de la musique brésilienne : Hamilton de Holanda, virtuose absolu du bandolim, la mandoline brésilienne, Marcos Suzano, qui avec son seul pandeiro (tambourin), sonne comme un grand orchestre de percussions, et Jaques Morelenbaum, maestro du violoncelle partenaire de Ryuhi Sakamoto et arrangeur pour Jobim et Veloso. Ensemble, ils relookent entre choro et jazz les standards de la samba ou de la bossa. Un trio symphonique pour une rencontre inédite en Europe. - New Morning - 7/9, rue des Petites Écuries - 75010 Paris

- Du 20 juin au 31 juillet - Le Brésil à Paris - Dans le cadre de son programme « Alliances en Résonance », la Fondation Alliance Française accueille pour un nouveau cycle le Brésil. - Ce festival aura lieu à la Maison des Métallos, au Cabaret Sauvage et à la Fondation Alliance Française, mixant art contemporain, photo et musique. - Programme

- Jeudi 21 juin - 18h30 - Rencontre de Cavaquinistes - Pour la fête de la musique, le Studio l’Ermitage commencera les festivités avec une rencontre de cavaquinistes, puis ce sera au tour de la Roda do Cavaco d’enflammer la scène avec son pagode. - Studio l’Ermitage - 8, rue de l’Ermitage - 75020 Paris

- Dimanche 24 juin - 19h30 - Festival Fiesta Latina - Roda do Cavaco, Casuarina, Lenine - Le festival Fiesta Latina consacre une nuit au Brésil, avec le bal nordestin de Forró de Rebeca, le pagode de Roda do Cavaco, la roda de samba de Casuarina et la musique multiforme du chanteur-compositeur Lenine. - Théâtre antique de Vienne - 7, rue Cirque - 38200 Vienne - Programme


Juin - Juillet

- Du mercredi 4 au dimanche 8 juillet - 10a. Festa Literária Internacional de Paraty - O evento terá como homenageado o poeta Carlos Drummond de Andrade e conta com a curadoria do jornalista Miguel Conde. O escritor americano Jonathan Franzen, autor dos romances Correções (2001) e Liberdade (2010), já está confirmado. Franzen, que em agosto do ano passado foi capa da revista Time em reportagem intitulada “O Grande Romancista Americano”, teve seu romance Correções premiado com o National Book Award 2001. - Para comemorar seus 10 anos, a Flip trará muitas novidades.

- Jusqu'au 15 juillet 2012 - Mascarades et Carnavals - Cette exposition fait découvrir à un large public les diverses fonctions que remplissent les sorties de masques en Afrique et les rôles sociaux, politiques ou identitaires propres à certaines pratiques carnavalesques des Caraïbes. Cet événement majeur réunit des oeuvres traditionnelles et inédites d'Afrique – masques d'une forte qualité plastique – et des productions caribéennes : mas, assemblages, photographies, vidéo... - Musée Dapper - 35 bis, rue Paul Valéry - 75116 Paris - Tél. : 01 45 00 91 75 - De 11 h à 19 h, sauf le mardi et le jeudi - Du 5 octobre au 15 juillet 2012


À venir

- Jusqu'au dimanche 30 septembre - Festival Photo Peuples et Nature de la Gacilly - Le prochain sommet des Nations unies sur le développement durable aura lieu à Rio de Janeiro en juin 2012, 20 ans après celui, historique, de 1992. En 2012, le Festival photo Peuples et Nature de La Gacilly se veut être l’ambassadeur de ce sommet décisif. Le Brésil sera exceptionnellement l’invité d’honneur de cette neuvième édition, qui souhaite faire découvrir au public ce pays par ses talents photographiques. - 56200 La Gacilly - Renseignements : 02 99 08 68 00 - Du vendredi 1er juin au dimanche 30 septembre

- Jusqu’au dimanche 21 octobre - Histoires de voir, show and tell - L’exposition est née de la curiosité d’aller voir et de comprendre en quoi consiste l’art dit « naïf », « autodidacte » ou « primitif », de partir à la rencontre d’artistes empruntant d’autres chemins que ceux imposés par les codes visuels dominants. De nombreuses oeuvres provenant du Brésil seront présentées, notamment les peintures d’Alcides Pereira dos Santos et les sculptures de José Bezerra, de João Cosmo Felix (alias Nino), de Cícero Alves dos Santos (alias Véio) ainsi que les céramiques d’Isabel Mendes da Cunha. Le visiteur découvrira aussi l’art et les dessins des communautés Guarani, Huni Kui et Yanomami.
L’exposition Histoires de voir, Show and Tell fait découvrir les œuvres et raconte les histoires de plus de 50 artistes du monde entier, peintres, sculpteurs, dessinateurs et cinéastes. Ils sont brésiliens, indiens, congolais mais aussi haïtiens, mexicains, européens, japonais, américains. Ils vivent à Paris ou Port-au-Prince, à Tokyo ou dans les faubourgs de Mexico City, en Amazonie ou dans les campagnes non loin de Mumbai. Ils se sont découverts artistes et ont appris à voir dans des circonstances et des contextes singuliers ; souvent considérés comme « naïfs » ils ont rarement été invités à présenter leurs œuvres dans des institutions dédiées à l’art contemporain.Fondation Cartier pour l’art contemporain - 261, boulevard Raspail – 75014 Paris - Du 15 mai au 21 octobre 2012


Retour à l'accueil